Focus passion, Kayak

Yann, passionné de kayak & protection de l’environnement

Quelques mots sur toi ….

Cadre de banque, j’ai une passion depuis toujours pour l’eau, l’eau pure, l’eau propre et l’eau qui bouge.

Quelle activité nautique pratiques-tu ?

Je pratique tout ce qui permet de descendre une rivière qui bouge, le kayak, l’hydrospeed, packraft, raf-ting.

D’où vient cette passion pour le nautisme ?

L’eau c’est la vie tout simplement. C’est le mouvement perpétuel. Cette passion de l’eau et de nautisme remonte à l’enfance quand j’ai appris à nager avec mon père à l’âge de 5 ans.

D’ailleurs est-ce une passion ou un métier ?

Malheureusement ce n’est pas mon métier. La vie est ainsi faite. Au fil des années j’ai fait évoluer cette passion pour la faire se rapprocher de la nature.

Ainsi à chaque fois que je descends ou je pratique une rivière nouvelle j’organise systématiquement une action contre la pollution plastique avec mon association www.alongcleanrivers.org

Quel est ton spot, ta zone de navigation préférée ?

Je n’ai pas de spot préféré car j’aime découvrir en permanence de nouvelles rivières. On sait que c’est toujours de l’eau qui coule et pourtant chaque rivière est différente.

Quelle autre activité nautique aimerais-tu pratiquer ?

Je suis amoureux de l’eau en mouvement alors j’adorerai apprendre à faire du surf, au plus près de la vague au plus près du mouvement de l’eau.

Avec qui partages-tu ta passion ?

Je partage cette passion d’abord avec mon club le www.cckafr.org   Club Canoë Kayak Armentières, mes amis avec qui nous faisons une rivière par an. Cette année en ce moment ce devait être la Tara river au Monténégro….

Comment gères-tu cette période compliquée (covid19) ?

En année sabbatique en 2020 je devais terminer le programme descendre les 10 plus belles rivières du monde et organiser une opération de nettoyage de plastique dans chaque pays.

Nous avons eu le temps de le faire au Chili Futaleufu river et nettoyage de la Lagune puis en Tasmanie descendre la Franklin river et nettoyer la Paramatta river sur Sydney. J’étais au Maroc au début de Coro-navirus…Une partie de notre programme accessible sur ce site www.rivieres-du-monde.fr sera reporté sur 2021 et 2022. Et en attendant je ronge ma pagaie.

Quelle est la première chose que tu feras à la fin du confinement ?

Descendre une rivière jusqu’au ce que je ne sente plus mes bras de plaisir. Et, continuer le combat contre la pollution plastique. Ce virus est un signal de folie nous devons en tenir compte.

Quel message souhaites-tu adresser à la communauté Liboat ?

Restons optimistes et positifs nous allons reprendre nos activités au contact de l’eau bientôt, il faudra redoubler de plaisir et se battre pour préserver le bien le plus précieux de la terre qui nous donne tant de plaisir.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *